Le blog de Philippe Reltien

Philippe Reltien, envoyé spécial permanent à Pékin pour Radio France

Lion Rock à Hong Kong:”nous voulons le vrai suffrage universel”.

Non classé

banner © scmp

banner © scmp

Les “spidie” men sur le modèle du Spiderman de Hollywood sont grimpés sur le toit de Hong Kong et ont déployé le drapeau de la “révolte des parapluies” qui dure depuis 4 semaines avec comme réponse ambigue du Comité central à Pékin: “un pays deux systèmes OK”.

4eme semaine de contestation à Hong Kong: les jeunes adorent, les vieux redoutent

Non classé

support © scmp

support © scmp

Un million de chinois en Afrique et le virus Ebola: l’hopital Friendship à Freetown dans la Sierra Leone

Non classé

free © scmp

free © scmp

La haute Cour de Hongkong ordonne aux étudiants d’ évacuer volontairement avant vendredi 10h

Non classé

la nuit © scmp

la nuit © scmp

le jour © scmp

le jour © scmp

34 ème marathon de Pékin

Non classé

hum © scmp

hum © scmp

selfie avec Longma

Non classé

selfie © estelle

selfie © estelle

La cie nantaise de théatre de rue La Machine révolutionne le concept du JOUET en Chine avec son cheval dragon.

Non classé

jouet © reltien

jouet © reltien

20 ème jour du mouvement “Occupy central” le harcèlement de part et d’autre se poursuit.

Non classé

Samedi 18 octobre, après 26 arrestations et 12 policiers blessés, l’avenue Nathan très commerçante dans le quartier de Mongkok à Kowloon célèbre dans tous les films de kungfu hongkongais (”Bullet in the head” de John Woo) est toujours obstruée.nathan © scmp

nathan © scmp

le crabe d’eau douce shanghaien (héxiè) pince le “reve chinois”.

Non classé

pince © ap

pince © ap

S’Il est un plat qui veut dire censure en chinois, c’est celui la.  En offrir à ses convives c’est bien, mais en recevoir en cadeau de son subordonné comme c’est la tradition dans les milieux officiels est malvenu à la veille de l’ouverture lundi 20 octobre du Plénum du Comité central qui va traiter d’un grand sujet: l’Etat de droit et l’exemplarité des hauts fonctionnaires du PCC. 31 haut cadres ont été accusés de corruption depuis que M. Xi Jinping est devenu Secrétaire Général en novembre 2012 et un certain nombre vont etre jugés. 

Banquier piégeur de “tigres” corrompus, Wang Qishan en vedette au Plénum du PCC lundi.

Non classé

ness © xinhua

ness © xinhua