Le blog de Philippe Reltien

Philippe Reltien, envoyé spécial permanent à Pékin pour Radio France

Liberté, égalité, fraternité. 14 juillet Ambassade de France Pékin.

Non classé

bbr © reltien

bbr © reltien

Modifier la Constitution en septembre pour mettre tout citoyen à égalité face à la loi, objet d’une session parlementaire avancée ?

Non classé

L’Assemblée Populaire se réunirait par anticipation début septembre selon le South China Morning Post  pour modifier la Constitution de 1982  et introduire des modifications sur l’application ou non du droit commun en matière de crimes économiques aux ex leaders du Parti tombés en disgrace. Avant la modification envisagée,  Les SEPT membres du Comité permanent  tiendront leur réunion annuelle à Beidahe fin aout ou ils décideront comment traiter et devant quelle justice, à huis clos ou publiquement, le cas Zhou Yongkang.  Agé de 72 ans, arreté depuis décembre avec sa famille, il a  régi  le Sichuan, la police et la justice en tant que Ministre de la sécurité publique et membre du Politbureau pendant plus de 10 ans. En matière de corruption, la justice du parti s’applique, avec limogeage et expulsions, mais aussi avec des volets publiques  comme on l’a vu lors du procès Bo Xi Lai ou l’ancien rival de Xi Jinping a pu contester les accusations portées contre lui . Il n’est pas certain que l’on souhaite en haut lieu une réédition de cet exploit.   Pourtant, le 8 juillet , Xi Jinping laissait Angela Merkel prononcer devant les étudiants de l’Université Tsinghua cette petite phrase:” Il est important que les citoyens puissent croire au pouvoir de la loi, plutot qu’à la loi du plus fort…il y a 25 ans, une révolution pacifique a éclaté en Allemagne de l’Est, cela a permis de faire tomber le Mur de Berlin et d’arriver à un libre dialogue. C’est important ici en Chine d’avoir pareillement un libre dialogue. Il faut que les citoyens se sentent protégés…il est crucial d’avoir une société libre, ouverte et plurielle pour construire un avenir couronné de succès”.

Signe de l’été: marchand de boites à grillons en osier tressé miniatures.

Non classé

box © reltien

box © reltien

La boite en plastique est une nouveauté. La cage du grillon chanteur ou combattant de 5 à 10 cms de haut peut etre en ivoire, en argent ou en bois. Il en existe en version  chambre nuptiale avec vaisselle en porcelaine  avec pince et nanopelle pour servir à manger. Le grillon peut se nourrir de moustiques gorgés du sang de son propriétaire avant le combat. Il en existe au moins sept variétés différentes. Les morsures lors des combats de la mi-aout pendant le festival de la lune  sont soignées avec un mélange d’urine de garçonnet et d’excrément de verre de terre nous dit la dernière édition du “Gout de Pékin” paru au Mercure de France. Les champions ont des grades de généraux ou de maréchaux et ils viennent souvent de la province de Canton.

“une confrontation” serait un désastre déclare Xi Jinping , USA et Chine condamnés à s’entendre.

Non classé

duo © scmp

duo © scmp

Les USA et la Chine ouvrent le 9 juillet à Pékin leur 6ème phase de dialogue stratégique et économique qui commence coté américain par des sourires sur la Grande Muraille. Le dialogue doit agir comme un “désinfectant” sur les plaies. On lance  8 projets pilote en matière d’environnement et on  se promet de  mieux communiquer entre Etats Majors des deux armées. On s’accorde pour ne pas envenimer une relation qui va etre secouée par le jeu politique à Washington dans les deux dernières années du mandat Obama. La Chine sait qu’elle sera un punching ball pour certain(e)s des candidats à la présidence. Elle refuse de relancer la table du dialogue stratégique sur le cyberespionnage qui fait la une du NYT tant que la justice américaine ne sera pas revenue sur les 5 inculpations pour espionnage d’ officiers de l’A.P.L. Le groupe Wanda(AMC cinémas) annonce qu’il achète des immeubles à Chicago.On ne parle plus qu’en passant de la Corée du Nord et Kerry soutient les démocrates hongkongais qui menacent de lancer leur projet d’occuper le Wall Street de Hongkong (Central) si Pékin ne démocratise pas le processus de sélection des candidats à l’exécutif pour 2017. Pour la presse officielle de Pékin,le risque est de voir  à Hong Kong se reproduire dans les mois qui viennent le scénario thailandais opposant chemises jaunes et chemises rouges, proPékin contre antiPékin. En cas de paralysie, Les premiers demanderaient la protection ou l’intervention du pouvoir central puisqu’ils sont dans une Région administrative spéciale de la Chine, les seconds ( sur 7 millions d’habitants aujourd’hui il n’y a que 3,5 millions d’électeurs longtemps résidents, les autres sont chinois venus de Chine) résisteraient en s’arqueboutant sur leur miniconstitution avec le soutien de Washington. Mais quel candidat aux USA prendrait le risque de défendre la démocratie à Hong Kong au risque de perdre le soutien de la Chine deuxieme puissance économique mondiale qui  lui rachete sa dette et ses bons du Trésor (1300 milliards de dollars)?  L’Amérique consomme trop et n’épargne pas assez. La Chine épargne trop et ne consomme pas assez. Cette assymétrie devient dangereuse note l’ancien directeur Asie de Morgan Stanley Stephen Roach dans le magazine Caixin et les USA ne s’adaptent pas tandis que la Chine le fait et vite. Un exemple:  juste avant la visite de Kerry, Xi Jinping en Corée du Sud annonçait un traité de libre échange bilatéral avec Séoul pour la fin de l’année. Le projet américain de traité d’investissement bilatéral avec la Chine est au point mort avec zéro chance d’etre voté par le Sénat américain avant la fin du mandat Obama.

Les pronos chinois sur le weibo: Allemagne 61%, Argentine 39%

Non classé

pronos © scmp

pronos © scmp

Typhon neoguri en route pour le sud du Japon le 7 juillet.

Non classé

neo © JTWC

neo © JTWC

250 centres ouverts pour lutter contre l’addiction aux jeux sur internet

Non classé

ein zwei © scmp

ein zwei © scmp

510 000 manifestants hongkongais le 1er juillet marchent pour le suffrage universel

Non classé

689 © reltien

689 © reltien

Un pays  la Chine et deux systemes depuis 1997 , date de la rétrocession de Hong Kong à la Chine. Et cette différence les hongkongais de plus en plus envahis par les idées du continent veulent la sauvegarder. “689″ est le nombre de grands électeurs hongkongais qui ont permis à Pékin  en 2012  d’asseoir  un homme obéissant dans le siege  du chef de l’exécutif de la région administrative spéciale, Monsieur C.Y. Leung.   Le systeme électoral  en 2017 prévoit une élection libre au suffrage universel mais sur la base d’une présélection des candidats les plus attachés à l’idée d’aimer d’abord leur pays la Chine. “Le diable est dans les détails” du mode de scrutin .Le camp prodémocratie fort divisé sur les méthodes à suivre, manifestation pacifique ou actions de désobéissance civique comme le sit-in interrompu par la police pour occuper le quartier “central” des banques dans la nuit du 1er au 2 juillet (511 interpellations sans gazs lacrimogènes avant l’heure de réouverture des banques) , cherche à pousser le législateur à adopter un mode de désignation des candidats qui rappelle beaucoup l’Amérique et ses caucus. Une option:  35 000 signatures d’ électeurs suffiraient à promouvoir le nom d’ un candidat. L’Alliance démocratique souhaiterait aussi rééditer le référendum citoyen par lequel 800 000 hongkongais viennent de dire qu’ils souhaitent choisir leur futur chef de gouvernement. On appelle ça “la designation civique” ou citoyenne et ça ne plait pas à Pékin qui ignore à la fois le référendum et la manifestation.

La doctrine Monroe en Mer de Chine :” corriger fraternellement le Vietnam”

Non classé

rig © xinhua

rig © xinhua

Le journal chinois nationaliste Global Times continue dans ses éditoriaux à user d’un ton condescendant à l’égard du Vietnam opposé aux prospections pétrolières sans licence dans sa zone économique exclusive. La Chine ajoute une deuxieme plateforme à celle de la discorde dans les Paracels, cette fois dans le Golfe du Tonkin ou une ligne de démarcation existe mais seulement pour la peche.

Le sort d’ Ilham Tohti 44 ans intellectuel ouigour entre les mains du Procureur du Xinjiang

Non classé

tohti © scmp

tohti © scmp

Accusé de propager des idées séparatistes ce professeur d’Université à Pékin arreté il y a 5 mois est entre les mains de l’administration militaire du Xinjiang.Ses avocats Li Fangpin et Wang Yu ni son épouse Guzali Nuer n’ont pu encore lui rendre visite. Son procès se prépare mais les avocats craignent qu’il ait déja été jugé secrètement par la justice spéciale dépendant du Corps de Construction et de Production du Xinjiang, une administration paramilitaire qui depuis les années cinquante est chargée du développement et de l’ordre au Xinjiang.