Le blog de Fabienne Sintes

L’Amérique par les chemins de traverse

La vie sans facebook

En ville

 Une université Américaine de science et technologie a décidé de sevrer les étudiants pendant toute une semaine de « social network ». Plus d’accès à facebook ni a twitter sur le domaine de la fac. Ca n’est pas une punition, c’est un exercice. Ils auront tous une dissert’ à faire à la fin du mois sur le sujet. Les téléphones portables ne sont pas supprimés. Ni les emails, qui semblent être un mode de communication déjà dépassé. Les jeunes devront en revanche tenir 8 jours sans savoir instantanément où sont et ce que font leurs amis du bout de la ville, du bout du campus, ou de la pièce à côté.A nous qui sommes nés à l’âge de pierre et avons découvert les ordinateurs avec Atari, ça ne parait pas insurmontable. L’expérience n’est pas si évidente lorsqu’on a 16 ou 17 ans.

Le professeur à l’origine de cette idée sait bien que les “Smart Phones” permettent de contourner l’obstacle. (Il en a sûrement un lui aussi), mais il a demandé à ses étudiants s’ils trichent, de lui expliquer pourquoi ils ont éprouvé le besoin compulsif de braver l’interdiction.

Si vous avez la curiosité d’aller cliquer sur le lien de npr qui interroge les élèves et leur prof, (ici) vous entendrez amusés la réaction horrifiée des jeunes quand on leur demande comment ils vivraient si on leur supprimait aussi le « texting » et tout le vocabulaire improbable qui va avec.  Parce qu’ici, et on y arrive en France très vite aussi, plus personne ne se téléphone. D’ailleurs on en viendrait presque à se demander à quoi sert la fonction téléphone des téléphones (!!)

Pour le plaisir et pour les amateurs anglophones, voici un petit florilège de “texting”. On connaît tous le LOL (Laugh Out Loud) qui a largement passé l’atlantique, transformé en MDR depuis peu de temps (Mort De Rire). La liste exhaustive des abréviations est ici:

(Je signale au passage que beaucoup de ces « expressions » sont passées depuis longtemps dans le langage courant et parlé. Les 2 premières notamment…)

OMG Oh my god

ASAP As soon as possible

?4U Question for you

L2G Like to go ?

AAMOF As a matter of fact

AITR Adult in the room

BBIAM Be back in a minute

TGTBT Too good to be true

ROTFLUTS Rolling on the floor laughing unable to speak (mon préféré)

Npr a aussi interrogé un anti-social media, qui écrit depuis des années que facebook ne fait que créer des liens artificiels (ce qui est vrai), il suggère plutôt que d’interdire, de demander à chaque élève de donner 1 cent a un organisme de charité à chaque fois qu’il accède à un réseau social. CA se médite…

AAND

(Have a nice day)

2 commentaires pour “La vie sans facebook”

  1. Jacques dit :

    Bonjour Fabienne,
    sans doute vous souvenez-vous, je vous avais envoyé un jour ( l’été de l’an dernier) un mail qui suivait un “des bombes télécommandées à distance” lancé dans un flash d’infos.
    Pour rester dans les texting, ou abréviations, celle-ci: ( vous qui voyagez beaucoup)
    ALITALIA: Always late in take-off, always late in Landing
    SABENA; Such a bad experience, never again
    et je teste vos résistances:
    LUFTHANSA: Let us fuck the hostess and nobody says anything ( oui, je sais, c’est lourd, mais I could not resist….)
    Have a nice day.
    Jacques

  2. fabiennesintes dit :

    J’adore ! ;))

Laisser un commentaire

verdun

Recopiez le code ci-dessus afin que votre commentaire soit pris en compte.