Comprendre l’Italie √† travers ses nuances

Le blog de Eric Valmir


Pezzi di Venezia

venise

Venise¬†n’est pas une ville comme les autres mais c’est une ville quand m√™me.¬†A nous de¬†donner une id√©e de la ville¬†pour qu’elle ne devienne pas un Eurodisney de l’art”. Roberto Ferrucci, auteur v√©nitien.

Venise est d√©licate, il faut l’entretenir. Quand vous avez votre maison, vous vous en occupez. Le probl√®me √† Venise, c’est que les v√©nitiens ne sont plus que 60 000 et que de nombreux palais sont soit d√©serts, soit occup√©s 2 mois l’ann√©e. Personne pour les entretenir. M√™me si l’administration Cacciari fait beaucoup”. Daniella Corro, d√©coratrice v√©nitienne.

J’√©tais contre le chantier Mose, trop cher et pas modifiable. Maintenant qu’il a √©t√© valid√©¬†par tous,¬†il me tarde de voir la fin. L’heure n”est plus √† la pol√©mique. Avanti et qu’on en finisse pour¬†s’assurer de son efficacit√©, ce que j’esp√®re, ou¬†le contraire, ce que je redoute, mais qu’on soit fix√©”. Massimo Cacciari, le maire philosophe de Venise.

“Les d√©gats caus√©s √† l’√©co syst√®me sont d√©j√† visibles √† l’oeil nu. Malheureusement”. Aldo Scarpa. Pdt du WWF Veneto. ¬†

Aldo Scarpa qui publie avec Murielle Drouille, sociologue et urbaniste, “Pour une ville √† la mesure de tous“, le r√©sultat d’une concertation collective avec les v√©nitiens pour penser un nouvel am√©nagement du territoire.

Non, tous les v√©nitiens ne pensent pas √† profiter du tourisme de masse pour escroquer les visiteurs d’un jour. Id√©e r√©pandu mais les flux incessants provoquent des tensions et les commer√ßants ne sont pas toujours agr√©ables (poussent √† la consommation), surtout sur l’axe San Marco/Rialto. Mais de l√† √† qualifier les v√©nitiens de profiteurs, il y a un monde.

Loin de cette agitation, l’association 40xVenise¬†travaille sur l’¬†identit√©¬†de leur ville, une identit√© qu’elle n’a pas perdue, mais qu’il faut pr√©server. Reflexion sur les terrains conjugu√©s de la culture, de l’√©conomie et du social. Toutes les cat√©gories socio professionnelles sont repr√©sent√©es dans cette association.

L’arm√©e a envahi les rues de Venise. Un¬† d√©ploiement voulu par le gouvernement pour assurer la s√©curit√© de sites dits “sensibles”. La marie et 2 v√©nitiens sur 3 sont farouchement oppos√©s √† cette pr√©sence visible de kalachnikovs qui ne servent √† rien quand les d√©lits commis sont purements financiers (contrefa√ßon) ou petits d√©lits (vols √† la tire). Des policiers en civil, oui. Des militaires en faction, non.

Aout caniculaire. Venise n’est pas une ville comme les autres. On ne se prom√®ne pas torse nu, et on ne doit pas se baigner dans les canaux. Alors on rase les murs.¬†Et¬†on trouve le frais dans les √©glises.

  © www.madonnadelorto.org

© www.madonnadelorto.org

La chiesa della Madonna del Orto. Non seulement, elle est dans mon quartier pr√©f√©r√© de Venise, mais de surcro√ģt, elle abrite les oeuvres de Tintoretto et son tombeau. Merci Principessa Ada pour la d√©couverte. Tintoretto, un peintre v√©nitien de la Renaissance, un surnom donn√© du fait de la profession de son p√®re qui √©tait teinturier. Jacopo avait son atelier sur le Campo dei Mori (pas tr√®s loin de l’√©glise).

Saisissant, le tableau dans la nef sur la droite “Il giudizio universale”.¬†D’ailleurs, je suis √† la recherche d’une reproduction.¬†¬†¬†¬†¬†

 :-)    

Attention souvent, Le jugement universel de Tintoretto est confondu avec le chef d’oeuvre de Michel Ange dans la chapelle Sixtine “le jugement dernier“. Il s’agit √©videmment de deux oeuvres diff√©rentes.

Les cris d’alarme sur Venise se multiplient et l’√©mission “Ciao Ragazzi” qu’on a r√©alis√© sur place montre que les sujets d’inqui√©tude ne manquent pas. Mais il existe aujourd’hui des raisons d’√™tre optimiste : une force vive compos√©e de citoyens v√©nitiens et d’amoureux √©trangers de la S√©renissime pr√™t √† d√©fendre l’avenir et la r√©putation de ce joyau de l’art, ce d√©lire architectural qui a consist√© √† batir une ville sur 118 il√īts reli√©s par 160 canaux au centre d’une lagune.

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/ete/ciao-ragazzi/

Venise ville ouverte ne se laisse pas prendre. Elle garde tous ses mystères et sa pureté.

7 commentaires pour “Pezzi di Venezia”

  1. Alain dit :

    Belle, int√©ressante et √©mouvante √©mission…

    Et puis comme on nous met entre les oreilles tellement et essentiellement de l”anglo-am√©ricain sur toutes les ondes de France (m√™me inter) et de Navarre qu”entendre parler et chanter en italien pendant une √©mission enti√®re est un r√©el bonheur.

    Merci!

  2. Lorenzo dit :

    F√©licitations pour ce “ciao Raggazzi” toujours aussi bien mont√© et prouvant votre parfaite compr√©hension de l’Italie et des italiens. je souris souvent en lisant vos sujets et les billets un peu plus graves restent toujours plein de mesure et d’intelligence. Votre √©mission sur Venise (et ce texte) a dit en 50 minutes l’essentiel. C’est l’esprit de Tramezzinimag et de tous les sites des Fous de Venise. Fous mais lucides et pr√©occup√©s par l’alternative qui se pr√©sente : Disneyland sur la lagune ou une id√©e neuve qui remettrait Venise √† son rang de m√©tropole et permettrait √† la vie de rena√ģtre. Le tout wifi inaugur√© il y a quelques semaines en est peut-√™tre l’augure, avec la “Venezia digitale”. A la jeunesse d’inventer une nouvelle Venise, o√Ļ le pass√© serait pr√©serv√© mais qui ne serait pas une r√©serve d’indiens. Comme l’√©crit Francesco Rappazzini, un de vos homologues italiens √† Paris : “difficile de vivre quand on est jeune dans une ville o√Ļ tout ce qui est neuf ou moderne a toujours √©t√© jusqu’ici moche, rat√© ou inachev√©”. Bien √† vous.

  3. Jean Paul dit :

    Venise comme si on y était. Merci mille fois pour ce dépaysement et cette réalité approchée de si près. Vous avez du talent.

  4. ericvalmir dit :

    Bonjour Lorenzo,

    Touch√©, j’ai √©t√© touch√© par votre gentil commentaire. Surtout parce qu’il √©mane d’un v√©nitien amoureux de sa ville et conscient des difficult√©s qui la tenaillent au fil des ans.

    Etre correspondant en Italie est un travail sem√© d’embuches, “traiter” Venise une difficult√© majeure, tant la cit√© pour celui qui n’y habite pas est un pi√®ge, un repaire de clich√©s. Et c’est toujours avec appr√©hension que je fais un reportage sur place.

    Mais la cl√© est peut √™tre de se laisser porter et de l’aimer. Tout simplement. Alors on touchera peut √™tre l’essentiel et pour un approfondissement, on goutera le plaisir de ses infinis d√©tails grace √† un blog comme le votre dont je ne me lasse pas d’assurer la promotion. (tramezzinimag en lien permanent)

    A mon tour de vous retourner le compliment, sans aucun esprit d’”√©changes de services” et avec la plus grande sinc√©rit√©.

    Eric

  5. Pascal dit :

    Bonjour √† toute l”√©quipe de ciao raggazi et mille merci pour vos √©missions qui sont un vrai d√©lice radiophonique estival.

    Bravo pour la qualité de votre travail.

    Bien cordialement

    Pascal
    Annecy

  6. Bono dit :

    Belle émission et belle page du blog. Et le site de Lorenzo est vraiment merveilleux !
    Princesse Ada

  7. Agnès dit :

    J’aime l’Italie, les Italiens (ben oui …), le caf√© italien, le prosciutto, la peinture italienne, la Toscane … et par dessus tout Venise. Mais Venise quand ce n’est pas la saison … en mars ou en octobre et en dehors des sentiers battus.
    Merci pour vos √©missions … et ce blog !

Laisser un commentaire

reunion

Recopiez le code ci-dessus afin que votre commentaire soit pris en compte.